Connexion à l'espace client

Les principales erreurs à éviter dans les campagnes email

erreurs-a-eviter-campagne-emailing

Aujourd’hui, 95% des internautes consultent leur boîte mail principale au moins une fois par jour, même le week-end ! Accessible sur tous les supports, l’email est devenu l’outil de prospection le plus répandu. Dans les transports, en pause déjeuner ou au bureau, l’email nous accompagne tout au long de notre journée. Il s’agit donc d’un levier essentiel pour développer votre stratégie de prospection digitale et faire décoller vos ventes.

Premier pas du processus commercial, l’email est idéal pour engager un contact avec un prospect. Cependant, force est de constater qu’il est essentiel d’éviter certaines erreurs afin d’attirer un maximum de prospects et de les convertir en clients :

 1 – Rédiger un objet de mail peu impactant

Personnalisez votre objet : si vous disposez des coordonnées de vos contacts, il faut les utiliser. Nous sommes tous plus attentifs lorsque nous nous sentons concernés. Interpellez un prospect par ses nom et prénom a plus de chance de le faire ouvrir votre e-mail.

Bref mais efficace : un objet ne doit pas dépasser les 50 caractères. 30-40 caractères semble l’idéal pour rester percutant. Pas la peine de vous étaler, vous devez juste inciter le prospect à cliquer.

Restez simple : ne partez pas dans des explications houleuses. L’objet doit dire l’essentiel sans tout révéler.

Présentez un bénéfice : si vous connaissez les besoins de vos prospects, proposez-leur un bénéfice dans votre objet. Apportez une valeur ajoutée ! Par exemple : “Nos 10 conseils pour…”

4 exemples d’objet qui fonctionnent :

“Avez-vous remporté …? “, “Pensez-vous réussir…?” : interroger le prospect.

“Notre produit X va-t-il vous plaire ?” : attiser la curiosité.

“L’hiver arrive, n’oubliez pas de…” : jouer sur la saisonnalité.

“80% de nos clients apprécient…” : témoigner du succès de votre établissement.

 

2 – Confondre roman et email

Cette règle très simple vous permettra de ne pas perdre votre lecteur au fil de l’eau. Il n’est pas nécessaire de vous perdre dans de longues descriptions et d’entrer dans tous les détails de l’activité que vous souhaitez promouvoir !

Pour information, cinq phrases bien rédigées suffiront pour donner envie au prospect d’aller plus loin si l’offre lui paraît intéressante.

 

3 – Être impersonnel ou trop formel

À l’ère du numérique, vos prospects sont habitués à recevoir des emails personnalisés et ciblés. Évitez donc les intitulés trop généraux et trop formels ainsi que les adresses formelles comme « Madame, Monsieur ». N’hésitez pas à utiliser directement le prénom de votre interlocuteur.

Un discours trop guindé fera penser à votre prospect que vous êtes un simple ordinateur : ne laissez pas passer votre chance et créez un véritable contact avec lui. Soyez positif et dynamique dans votre démarche, sans en faire des tonnes.

 

4 – Chercher à piéger votre prospect

Vos prospects ne sont pas dupes, évitez donc les titres trop racoleurs avec des termes tels que « gratuit », « extraordinaire », « incroyable » et autres hyperboles qui ne vous rapporteront qu’un taux d’ouverture très bas et feront également baisser votre crédibilité aux yeux des intéressés. Même si vous souhaitez que votre mail soit ouvert, exit les intitutlés comme « Gagnez un Iphone 7 en 5 minutes en vous inscrivant chez nous! », car vous n’y gagneriez rien dans votre prospection !

Offrez à vos prospects un contenu de qualité, un lien vers votre offre ou page Facebook et une bonne dose de bonne humeur !

 

5 – Oublier d’insérer un Call-to-Action

Oublier d’insérer un Call-to-Action (les coordonnées de votre établissement : numéro de tel, nom, adresse mail…) serait une erreur fatale ! En effet, ce lien vers votre contenu permettra d’enrichir votre email pour les prospects voulant aller plus loin et leur offrira également la possibilité de partager ce qu’ils viennent de découvrir. Parmi tous les canaux de communication online, l’email reste le moyen de communication privilégié pour mener les internautes vers un site web ou une page Facebook.

 

6 – Ne pas cibler sa prospection

Une prospection bien ciblée obtient toujours de meilleurs résultats qu’une recherche trop large de prospects à contacter. Se concentrer sur des prospects qui ont déjà émis un intérêt pour le produit ou le service proposé (par exemple en visitant la page Facebook de votre établissement…) permet d’éviter de « taper dans le dur » en passant des appels froids à des gens qui n’ont jamais entendu parler de votre club ou de son offre.

 

Voilà, vous savez tout (ou presque) sur la prospection par email ! Vous l’aurez compris, la clé pour réussir votre campagne de prospection reste la simplicité. Soyez naturel dans votre discours et engagez vos prospects à venir vers vous sans les spammer ou les faire miroiter avec de fausses promesses. Car l’objectif de cette prospection digitale reste le même : attirer aujourd’hui de nouveaux prospects qui deviendront demain vos futurs clients!

Des chiffres clés à retenir :

  •  95% des internautes consultent leur boîte mail tous les jours
  • 51% des internautes se désabonnent d’emails contenant des messages non adaptés à leur profil
  • 44% des internautes ont déjà partagé une offre reçue par mail à leurs contacts
  • 25% ont déjà partagé une offre reçue par mail sur leurs réseaux sociaux